Prix de revient : une des meilleures politiques pour ses prix

Le prix auquel vous vendez le produit impactera sur la rentabilité de votre entreprise et sur le volume des ventes. Cela aura aussi une retombée sur l’image de marque et sur les attitudes des revendeurs. Voyons les meilleures stratégies de prix que les experts du marketing utilisent.

Choisir une politique de prix selon les coûts de revient

La stratégie de prix consiste à donner une certaine marge au prix de revient. Cette même stratégie est fonction des coûts que l’entreprise assume pour concevoir un produit donné. L’objectif étant d’ajouter une marge raisonnable aux prix de revient unitaire du produit. Cliquez ici si vous avez besoin de lire un article complet sur le sujet.

Bien que cette stratégie puisse sembler facile, sa mise en place est assez complexe. Aussi, qu’y a-t-il dans un prix de revient ? Chez un commerçant, il s’agit juste du prix d’achat de la marchandise avant sa revente. On ajoute ensuite un pourcentage ou une marge. À défaut, on applique un coefficient multiplicateur.

Par contre, si l’entreprise fabrique un produit, le calcul du prix de revient est plus difficile. Certes, les coûts de production se décomposent en deux dont :

  • Les coûts variables unitaires ;
  • Les coûts fixes.

Or, les coûts fixes à imputer dépendent de la quantité vendue. On ne peut hélas les prévoir de manière précise.

Le prix d’écrémage : une stratégie efficace

Voici une stratégie facile à comprendre, car elle consiste en un prix élevé qui sera amené à diminuer au fil du temps. La politique d’écrémage vise à promouvoir un produit et à fixer un premier prix élevé avant de le réduire au fil du cycle de vie de la marchandise. Grâce à cette stratégie, on dégage des marges importantes, surtout quand le produit entre en phase de croissance ou même, durant son lancement.

Mais à quel moment avoir recours à la stratégie de prix d’écrémage ? Elle est pertinente au moment du lancement du produit alors qu’on cherche à se démarquer des concurrents. Dans cette optique, il faut proposer un prix élevé pour sortir du lot auprès des distributeurs.

Adapter les prix selon la concurrence

Pour fixer le prix d’un produit ou d’un service, on peut se baser sur les prix que les concurrents proposent aux clients. Une entreprise peut certes chercher à s’aligner. Sinon, on peut aussi définir un écart de prix par rapport aux compétiteurs. À quel moment aligner les prix ? On le fait quand l’élasticité de la demande au prix est impressionnante.

Dans d’autres cas, on peut aussi définir l’écart optimal par rapport aux challengeurs. Tout dépend des caractéristiques du produit et de la place qu’il a sur le marché. Pour un produit d’excellente qualité, on peut fixer un supplément de prix et cela s’explique par les avantages de la marchandise.

Par contre, si le produit souffre de handicaps par rapport à ceux de la concurrence, il vaut mieux fixer un prix plus bas afin de compenser ces côtés négatifs.